BRELES vue par Gwendal en ligue 3:

Comme l’a dit teddy:
Dimanche matin debout 5h pour un rdv chez Teddy à 5H45,arrivé synchro avec gael,on charge les glacières (les motos avaient été chargées la veille).
En route pour le bout du monde le finistère nord,pour brele »z » comme disent les bretons!!La route se fait bien,je somnoles allongé sur la banquette arrière du fourgon,tranquillou avec mon oreiller.
Arrivés sur place j confirme ça pèle!!7 degrés avec un petit vent de nordet, on file au contrôle administratif ça se fait vite y a personne les bénévoles sont souriants, on récupere même le télégramme de Brest pour Gaël desfois qu il s ennuie….

Place au contrôle technique, on descend les machines on prend nos papiers, j ouvres l essence et la!!Le drame ça degueule par le trop plein, j tapote le carbu : toujours pareil, j files faire le tour du patelin : rien, un gars nous conseille de coucher la moto, ok on la couche recouche : ça fuit toujours merde « la s » qu est ce que j fait!? si je démonte le carbu j en ai pour un moment…puis finalement plus de fuite! j files au CT nickel, le commissaire me dit d ‘avancer pas de soucis j appuies sur le bouton magique sans réfléchir personne me dit rien et file me garer. Retour au camion je retrouves mes compères hilares qui me font remarquer que j aurais pas du démarrer…trop tard.
On mange on se change, grosse reflection sur les vêtements ça pèle et le temps se noircit…kaway pas kaway,veste sans manche.puis vient le départ de Teddy.
A 11H07 vient le mien,à peine sorti du bourg c est parti pour les chemins dans le bain direct, ça tourne,monte descend,des bois de la lande, tout ça avec un super grip un regale, j arrives au premier CH avec 8 min d avance avec la banane,un peu d essence une pompote et c est reparti!
CH2 ça se complique des passages entre les rochers du technique à souhait, ça commence déjà a bien être défoncé heureusement des marshalls bien placés nous aident ça avance moins vite mais ça avance jusqu’à un bourbier qui en principe se traverse sur une sorte de pont de palettes long d une quizaine de mètres,devant ça jardine derrière ça bouchonne,la pluie s intensifie…L entraide faisant office les gars sortent petit a petit de ce bourbier,derrière moi ça a shunté par un champ un peu plus haut,me voila le dernier sur les palettes je glisses sur le bois mouillé un coup de gaz la moto s enfonce je suis seul,j force comme un malade pour la remonter sur les « put » de palettes,la moto est ventousée le temps passe j abandonnes j vais aider les autres derrières moi qui commence a se tanker dans le shunt j ai des deux pilotes qui m aideront à leur tour.
J en sors épuisé,la pluie ayant fait sont travail c’est gras,ça glisse,je tombe on en prend plein la gueule tous les passages deviennent compliqués on s aide entre ligue trois,les ligues 1 nous doublent,j en veux plus,je me dis qu au prochain pointage j arrêtes je rentres au camion..Et la pointage,je demandes au commissaire la distance restante, »il me dit plus que 2km,courage mon gars » du coup j finis tant bien que mal,je prends la spéciale pour le fun…elle est rendue compliquée par la pluie j tombes trois fois au moins pour un temps de 13min, j arrives vidé mais j arrives quand même.
Je retrouve Gaël,on attend Teddy.
Puis retour maison,malgré de nombreuses crampes la bonne humeur règne dans le camion,la route passe vite.
Merci à Gaël pour avoir conduit et merci à Teddy pour le camion
Ma conclusion,la pluie c est la « merde »

Gael pour l’assistance: une bonne journée, rien à laver et 6h de Daily, cela a du bon la retraite….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.