L’ovale,

L’ovale réalisé sur une prairie durant le mauvais temps est l’entrainement hivernal idéal pour améliorer votre technique de pilotage sur les virages à plats.

Pour cela, placer deux repères comme des cônes sur une pairie plane, ils seront là pour marquer l’intérieur de votre ovale. Il faut savoir que plus l’ovale est grand mieux sera la décomposition du mouvement. Ce petit exercice va permettre de gérer les freins avant et arrière, améliorer le timing de l’accélération, l’entrée de courbe, l’inclinaison de la moto et l’appui sur les repose-pieds.

Au départ on est debout, en appui sur les repose-pieds, jambes tendues, épaules et casque au-dessus du guidon. A la vue du cône, on passe progressivement au freinage de l’avant et de l’arrière, on rétrograde tout en reculant le fessier sur la selle, on allonge les bras et on fléchis les jambes de façon à mettre le poids sur la roue arrière.

l'ovale1

Au cône, on va venir s’asseoir à l’avant de la selle en tendant la jambe juste devant le cône de façon à inscrire la moto dans le virage et l’on conserve les freins avant et arrière actionnés. Pour ceux qui possèdent un 4T, l’idéal est de légèrement faire glisser l’arrière de façon à ne pas effectuer une courbe trop large. C’est la vitesse et le rétrogradage qui font partir l’arrière au bon moment et non pas le blocage du frein arrière.

l'ovale3

 

 

 

 

 

Une fois dans le virage, la jambe intérieure doit être bien tendue et là on va légèrement appuyer sur le repose-pied extérieur pour maintenir l’équilibre dans l’inclinaison de la moto et comme le virage est plat il faut aussi décaler son corps sur l’extérieur de la selle. Plus l’ornière se forme au fil des passages, plus l’inclinaison de la moto sera importante et plus on va recentrer son corps sur la selle. Là, il faudra coucher les cônes pour ne pas être gêné et veiller à toujours accélérer au même endroit.

l'ovale2

 

 

 

 

 

En sortie de virage, on ramène le pied intérieur sur le repose-pied au moment d’accélérer franchement et précisément. C’est dans cette phase que s’effectue le contrôle de la moto et que l’appui sur le pied intérieur est important. Si l’on appuie trop sur le pied extérieur, on part vers l’extérieur du virage.
Dès que l’on est en appui, on se met debout et l’on vise le virage suivant.

Pour commencer cet exercice ne pas trop rapprocher les cônes et ne pas utiliser l’embrayage. Celui-ci va servir à relancer la machine en sortie de virage lorsque la roue avant a pris la bonne direction (Au mieux et logiquement lorsque celle-ci vient de dépasser le cône). L’embrayage s’actionne en même temps que l’on ramène le pied intérieur sur le repose-pied et que l’on appuie pour équilibrer la machine et l’orienter en vue du prochain virage. La moto est dirigée par les appuis et la propulsion de la roue arrière.

Au fil de l’exercice, on doit sentir la progression, c’est à dire que l’on devient plus précis, que le timing est respecté et qu’il y a qu’une seule ornière qui se dessine. On progresse également lorsqu’on se rend compte que l’on peut tourner autour du plot sans accélération et seulement grâce à l’élan et l’inclinaison. Surtout lorsqu’il n’y a pas d’ornières. Rappelez-vous que sans vitesse, il n’y a pas d’inclinaison.

Un commentaire de L’ovale,

  • Ludo  Dit:

    waouh !!! merci Marco !!!
    mais ça va en faire des choses à retenir et a appliquer à chaque virage !!!
    t’as parfaitement bien décomposé les phases,
    yapuka trouver un champ isolé !!! ;o)=

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>